Styles d’apprentissage : comment les exploiter pour mieux apprendre

by | Feb 16, 2020 | Méthodes de travail

Il est communément admis que chaque personne a un style d’apprentissage propre, qu’il soit visuel, oral, écrit ou kinesthésique.
De nombreux articles et méthodes appuient sur l’importance de déterminer son propre style  pour optimiser ses capacités d’apprentissage, favorisant cette croyance.
Et pourtant, s’il est vrai que chacun a des préférences en terme d’apprentissage, l’utilisation de ces styles est souvent erronée ! Et elle peut ainsi entraîner des difficultés supplémentaires pour apprendre…

Quels sont les styles d’apprentissage communément acceptés et comment les exploiter en cours ?
Quelle erreur à ne pas surtout pas faire est répandue dans l’utilisation de ces styles d’apprentissage ?

Les quatre styles d’apprentissage et leurs techniques d’application

Pour déterminer sa préférence, il suffit souvent de s’observer au quotidien lorsqu’il s’agit d’apprendre quelque chose de nouveau.

L’apprentissage visuel
Vous préférez visualiser les choses, regarder quelqu’un d’autre faire, vous associez plutôt bien les souvenirs à des images.

Dans le cadre des cours, surligner ses cours, mettre de la couleur, faire des schémas, mettre des post-it vont être des techniques efficaces pour ce type d’apprentissage.

L’apprentissage oral
Vous préférez écouter, d’ailleurs vous retenez toujours ce que les gens disent, peu importe le sujet.

Dans le cadre des cours, l’apprentissage en groupe par l’échange, la récitation à voix haute, l’utilisation de notes vocales sont les techniques les plus courantes et les plus efficaces pour cet apprentissage.

L’apprentissage écrit
Que ce soit lire ou écrire, c’est l’activité qui vous vient le plus naturellement, dans vos hobbys aussi, et particulièrement en cours.

Dans le cadre des cours, faire des fiches, relire ses cours, reformuler et aller à la bibliothèque pour lire sur le sujet sont des techniques efficaces pour ce type d’apprentissage.

L’apprentissage kinesthésique
Vous avez toujours besoin de faire les choses, de créer et de faire des choses de vos mains, d’essayer pour apprendre plutôt que d’attendre qu’on vous dise les choses, vous avez besoin de mouvement.

Dans le cadre scolaire, n’hésitez pas à bouger en apprenant vos leçons, à faire des séances d’études courtes entrecoupées de moments de dépense.

Les styles d’apprentissage se combinent entre eux et il est rare de n’en utiliser qu’un pour un apprentissage.

De fait, il n’existe pas une bonne façon pour chacun d’étudier, tous les styles d’apprentissage sont nécessaires et doivent être exploités !

Ne pas associer un style d’apprentissage à une personne

 

De nombreuses études scientifiques ont mis en évidence que notre style de prédilection ne permet pas d’apprendre mieux. Une des études a ainsi démontré que l’assimilation de mots a été la même, que les mots soient écrits, illustrés ou bien énoncés à voix haute par un tiers !

Alors, à quoi servent ces styles d’apprentissage ?

Y’a-t-il vraiment un meilleur moyen d’apprendre pour chacun d’entre nous ?
Oui, mais uniquement si nous prenons conscience que le meilleur style d’apprentissage ne dépend pas de notre préférence… mais du contenu à apprendre lui-même !
Il vous semble évident que dans le contexte par exemple d’une langue, vous apprendrez mieux les mots si vous utilisez notamment l’apprentissage oral (entendre et parler) plutôt que de lire seulement les mots et leur phonétique. Pour les mathématiques, vous maîtriserez mieux les concepts en utilisant les apprentissages visuels, écrits et kinesthésiques !

Le style d’apprentissage ne doit donc pas se borner à des préférences personnelles mais s’adapter également au contenu à apprendre. Chaque style d’apprentissage doit être utilisé suivant ce qui est à apprendre.

Les préférences vont simplement aider à être meilleur dans les apprentissages qui y recourent principalement.
En revanche, se borner à un seul style d’apprentissage peut grandement handicaper l’assimilation d’information, s’il n’est pas celui adéquat.

Même en exploitant correctement tous ces styles d’apprentissage, l’assimilation d’une information ne sera pas améliorée si celle-ci n’est pas comprise. En effet, il a été scientifiquement prouvé que l’information est intégrée par rapport à la compréhension qu’on en a.
Le plus important reste avant donc avant tout de comprendre ce que l’on apprend, afin de faciliter pleinement, au-delà des styles d’apprentissages, l’intégration de l’information !

 

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published.